/ / 10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas à propos de Trois-Rivières

10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas à propos de Trois-Rivières

15 juillet 2014 | par Marie-Julie Gagnon

  • partager

1
Trois-Rivières a été fondée avant Montréal, soit en 1634 (Montréal existe depuis 1642). Si Québec a été créée en 1608, c’est toutefois à Tadoussac qu’a commencé le commerce des fourrures en Nouvelle-France dès 1598 (le premier poste de traite a officiellement été fondé deux ans plus tard).
 
 
2
On ne connaît pas le prénom ni le nom complet de Laviolette, le fondateur de Trois-Rivières. Lieutenant de Samuel de Champlain, il a été chargé par ce dernier d’établir un nouveau fort. L’endroit était parfait pour l’établissement d’un poste de traite des fourrures. 
 
 
3
Inauguré en 1737, le Chemin du Roy a permis le transport du courrier et des voyageurs pendant un siècle et demi. On se déplaçait alors en calèche, en diligence, en malle-poste et en carriole l’hiver. Au galop, le trajet pouvait s’effectuer en deux jours. Mais généralement, il fallait compter environ quatre jours et demi. Berthier était parmi les localités les plus visitées parce qu’on s’y arrêtait pour manger le repas de midi. 
 
 
4
Le grand incendie qui a ravagé la ville en 1908 – l’un des pires au Canada – a été déclenché par des enfants qui ont voulu s’éclairer avec une allumette (d’autres versions parlent plutôt d’une lampe à l’huile) dans une grange alors qu’ils cherchaient la balle qu’ils venaient d’égarer. Le feu s’est propagé très rapidement à cause du vent.
 
 
5
La Nouvelle-France renaît chaque année à Trois-Rivières lors du Rendez-vous des coureurs des bois, qui se déroule en juillet. On peut y redécouvrir le mode de vie des gens de l’époque grâce à la cuisine, à la danse et à une foule d’autres activités. 
 
 
6
Les Ursulines sont très liées à l’histoire de Trois-Rivières. En 1697, elles fondent un couvent où les religieuses sont à la fois éducatrices et hospitalières. Le musée permet aujourd’hui de comprendre comment elles vivaient et leur implication dans la communauté. Des visites guidées sont notamment proposées ainsi que des activités immersives à différents moments de l’année.
 
 
7
Il est possible de visiter la Vieille prison de Trois-Rivières, fermée depuis 1986. Certains des guides sont d’ex-détenus. Les groupes peuvent y passer la nuit.
 
 
8
Les Productions Conte en T proposent un parcours nocturne interactif hors du commun. Le soir venu, un allumeur de réverbère et gardien de la mémoire raconte l’histoire de la ville à l’aide d’anecdotes et de récits mettant en vedette différents personnages. Les participants sont aussi appelés à intervenir.
 
 
9
Chaque année depuis 30 ans, Trois-Rivières accueille le Festival international de la poésie. Plus de 350 activités se déroulent sur 10 jours dans plus de 70 lieux!
 
 
10
L’attraction numéro un de Trois-Rivières? Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. Considéré comme l’un des plus importants en Amérique du Nord, il accueille les pèlerins depuis le 19e siècle. Le petit sanctuaire a été construit en 1714. Son église en pierre est la plus ancienne conservée dans son intégrité au Canada.
 

Vous avez aimé cet article?

  • imprimer
  • partager