/ / Balade historique à Trois-Rivières

Balade historique à Trois-Rivières

10 mai 2016 | par Émilie Sirois

  • partager

 
Riche de son passé, Trois-Rivières exhibe fièrement son histoire! Il suffit de se promener dans le quartier historique pour en découvrir toutes les beautés. L’architecture des bâtiments, les panneaux relatant l’histoire, les monuments, laissez-vous emporter par le charme de la deuxième ville francophone fondée en Amérique du Nord. C’est le temps d’une balade sur les traces du passé de Trois-Rivières! 
 
1
Parc portuaire
 
Rendez-vous au parc portuaire pour commencer votre aventure. Cette aire de promenade vous offre une vue à couper le souffle sur le fleuve Saint-Laurent, le port et le pont Laviolette, l’un des emblèmes de Trois-Rivières. 
 
2
Le Platon
 
Tournez votre regard vers l’immense escalier qui vous mènera au Platon. Chaque marche retrace l’un des moments marquants du développement de Trois-Rivières. Économie, politique, religion, tout y est, de l’arrivée des autochtones 6 000 ans avant Jésus Christ jusqu’à la dénomination officielle de capitale culturelle du Canada en 2009. Et tout en haut se trouve Le Platon, un endroit stratégique pour surveiller les alentours. C’est à cet endroit que Laviolette fit construire le premier poste de traite de Trois-Rivières, mais également une palissade pour se protéger. Et la vue sur le fleuve Saint-Laurent est à couper le souffle!
 
3
Place Pierre-Boucher
 
 
Remontez la rue des Casernes et vous arriverez Place Pierre-Boucher, nommée en l’honneur du capitaine de milice qui s’est illustré lors d’une importante attaque iroquoise en 1653. Le Sacré-Cœur à gauche marque l’emplacement de la première chapelle de la communauté alors que le monument des Braves à droite est dédié aux soldats morts au cours des deux grandes guerres du 20e siècle. Et au centre s’élève le Flambeau, legs de la jeunesse trifluvienne à l’occasion du tricentenaire de la fondation de Trois-Rivières. Les nombreux jets d’eau illuminés réservent aux visiteurs un spectacle saisissant qui vaut le coup d’œil.
 
4
Galerie d'art du Parc
 
En revenant sur vos pas, vous croiserez la rue des Ursulines qui vous mène au centre du quartier historique de Trois-Rivières. C’est l’occasion d’admirer l’architecture de ces maisons ancestrale dont le charme est indéniable! Tout de blanc, le Manoir de Tonnancour sera à votre droite. Classé monument historique en 1966, il a été construit en 1723 pour René Godefroy de Tonnancour. Au fil des ans, il a servi de caserne des officiers militaires, de presbytère et d’évêché, de maison religieuse et d’école. Aujourd’hui, il accueille la Galerie d’art du Parc, un centre d’exposition en art actuel où le patrimoine n’est pas oublié. Ouvrez la porte pour découvrir les merveilles qui s’y trouvent, l’entrée est gratuite!
 
5
Centre d'art Des Récollets - St. James
 
Un peu plus loin, il y a le Centre d’art Des Récollets – St. James, l’un des rares vestiges de la présence des Récollets en Nouvelle-France, arrivés en 1692. Ils érigent d’abord un presbytère (1742) puis une chapelle (1754), avant de les abandonner en 1776, faute de relève. Après avoir servi à plusieurs fins, les bâtiments sont cédés à l’Église anglicane qui consacre l’église sous le nom de St. James. Les rénovations maintenant terminées, le centre d’art ouvrira sous peu pour vous permettre d’admirer différentes expositions et profiter d’une visite patrimoniale du lieu. Si le cœur vous en dit, il y aura également quelques concerts intimistes dans la chapelle, une expérience incroyable!
 
6
EMA : Expérience métiers d'art
 
Traversez la rue pour découvrir la Maison Hertel-de-la-Fresnière, qui accueille EMA :  Expérience métiers d’art, une boutique d’artisans de la région qui travaillent le bois, le cuir et bien d’autres matériaux. Une pièce sert exclusivement aux expositions, différentes chaque mois. Et sur le comptoir, vous trouverez un dépliant pour vous raconter l’histoire de cette maison. Son nom lui vient de l’illustre famille trifluvienne de Joseph-François Hertel de la Fresnière, surnommé le « héros » en raison de ces faits d’armes. Laissez-vous charmer par l’architecture urbaine de cette résidence en vogue dans les années 1820.
 
7
Musée des Ursulines
 
Continuez votre route et vous tomberez d’abord sur le monastère puis sur le Musée des Ursulines, religieuses arrivées en 1697. Leur mission : éduquer et soigner. Ainsi, elles fondent d’abord un couvent, puis prennent possession de l’actuel monastère en 1699. Au fil des ans, le bâtiment subit plusieurs agrandissements, comme en témoigne sa façade qui présente des éléments empruntés à différentes époques. Levez la tête pour admirer le dôme qui surplombe la chapelle, puis jetez un coup d’œil au cadran solaire qui orne le mur ouest. Juste à côté, le Musée des Ursulines présente plusieurs expositions thématiques sur cette première communauté féminine à s’établir à Trois-Rivières. L’ancien réfectoire des pensionnaires accueille également quelques expositions et la chapelle historique mérite certainement une visite guidée. Prenez une pause dans le parc des Ursulines de l’autre côté de la rue. La vue en vaut le coup!
 
8
Boréalis
 
Un détour par Boréalis s’impose pour découvrir l’histoire de l’industrie papetière, l’une des plus importantes de Trois-Rivières! C’est dans les murs d’une ancienne usine que vous plongerez dans des expositions fascinantes : la rivière Saint-Maurice, la forêt, la drave, les bûcherons, le développement de la vie ouvrière, la grande industrie papetière. Le petit plus? Des expériences sensorielles, sans oublier les voûtes où vous découvrirez à la lumière ultraviolette l’histoire de ce lieu industriel. 
 
9
Manoir Boucher de Niverville
 
Parcourez le quartier pour profiter de son charme jusqu’à rejoindre la rue Bonaventure et le Manoir Boucher de Niverville, précieux témoin du style architectural colonial français. Plus vieux bâtiment de Trois-Rivières, ce manoir doit son nom à Joseph-Claude Boucher de Niverville, officier, seigneur, surintendant et récipiendaire de la Croix de Saint-Louis qui en a hérité à la mort de son père, en 1761. Les jardins extérieurs vous offrent un moment de quiétude. À l’intérieur, explorez tous les aspects de la vie d’un couple aisé des plus surprenants, Marie-Josephte Chastelain et son mari Joseph-Claude Boucher de Niverville. Chaque année, une exposition différente sur l’archéologie trifluvienne se tient également au manoir.

10
Cathédrale de l'Assomption
 
 
En poursuivant votre route sur la rue Bonaventure, vous croiserez la Cathédrale de l’Assomption, église mère du diocèse de Trois-Rivières au Canada depuis le 19e siècle. Oeuvre de l’architecte montréalais Victor Bourgeau, la cathédrale d’inspiration néogothique s’inspire de la Trinity Church de New York, en plus de contenir des éléments de style de Westminster. Les vitraux sont le chef-d’œuvre de Guido Nincheri, classés parmi les plus beaux d’Amérique du Nord. Entrez, la lumière qui les traverse vous charmera à coup sûr!
 
11
Vieille prison de Trois-Rivières
 
 
Entrée en fonction en 1822, la Vieille prison de Trois-Rivières était le plus ancien établissement carcéral en fonction au Canada avant sa fermeture en 1986. Classée monument historique, elle accueille aujourd’hui les visiteurs pour témoigner de l’histoire et du patrimoine carcéral national. Les guides, dont certains sont d’ex-détenus, vous font visiter les lieux pour témoigner de la vie et des conditions de détention extrêmes des prisonniers. Une visite authentique et bouleversante!
 
12
Musée militaire de Trois-Rivières
 
Rue Saint-François-Xavier, un arrêt s’impose au Musée militaire de Trois-Rivières, qui est le musée du 12e Régiment blindé du Canada, fondé en 1871. C’est son histoire que vous découvrirez à l’intérieur et l’histoire militaire canadienne en général. Uniformes, pièces d’équipements, insignes, médailles et autres reliques du passé sont exposés pour témoigner de leur histoire.  
 
Bonne découverte de Trois-Rivières !
 

Où prendre une bouchée

+

Où dormir

+

Vous avez aimé cet article?

  • imprimer
  • partager