/ / Se sucrer le bec à Trois-Rivières!

Se sucrer le bec à Trois-Rivières!

24 mars 2015 | par Émilie Sirois

  • partager

Ah le printemps! Le mercure monte tranquillement, la neige commence à se faire la malle, mais le plus important, c’est l’érable qui coule enfin, au plus grand plaisir des amateurs! Si vous êtes impatients de vous sucrez le bec, un petit tour à Trois-Rivières suffit pour apprécier toutes les richesses de l’érable!
 
 
Café Morgane
La bannière si bien connue à Trois-Rivières nous revient avec ses classiques à l’érable si appréciés. Que ce soit un latté avec ou sans café, un Climatique (communément appelé cappuccino glacé) ou une amandine, vous serez conquis!
 
 
Presse Café
Au centre-ville, Presse café vaut le détour. Pour combler un petit creux, vous ne saurez choisir entre la délicieuse vinaigrette balsamique, moutarde à l’ancienne et sirop d’érable ou le Presswich à l’érable : jambon, brie fondant et sauce moutarde à l’érable. Pour torturer les indécis, il y a aussi le savoureux latté délice à l’érable, servi avec une montagne de crème fouettée et confettis sucrés. Vos papilles gustatives danseront le rigodon.
 
 
Les Moulins La Fayette
Si vous comptez vous sucrer le bec aux Moulins La Fayette, réservez tôt votre pâtisserie à l’érable avant de vous déplacer. Sinon, vous pourriez bien voir le client avant vous partir avec ce qui vous fait envie : pain, brioche, danoise, muffin. En format régulier ou individuel, il y a aussi L’Érablier à damner un saint.

Chocolats Favoris
Impossible de résister aux fondues de Chocolats Favoris pour qui y a déjà goûté. Leurs deux saveurs surprises pour le temps des sucres méritent une véritable célébration : érable vanille et sucre à la crème. Ça goûte le printemps, la cabane à sucre et ce si bon sucre à la crème de grand-maman. Impossible de résister!
 
Petit B.
Petit B. réunit le meilleur de l’érable sous un même toit. Osez le Mignon cocon à l’érable et bacon confit, un macaron de Mignon, ou L’érablière, un mini cupcake de Minuscule. Pour les plus traditionnels, vous pouvez opter pour une valeur sûre avec les produits de l’entreprise
Tout-à-l’érable : caramel et fleur de sel, beurre d’érable, beurre érable et gingembre.

Et pour les brunchs?
 
Plus que l’érable, c’est le menu d’une cabane à sucre qui vous fait envie? Vous n’aurez que l’embarras du choix avec tout ce que les marchands trifluviens ont à vous offrir! La Boulangerie François Guay vous propose un menu à déguster sur place ou à emporter : fèves au lard, omelette, oreille de crisse, pâté à la viande, cretons maison, jambon, le tout nappé de sirop d’érable. 
 
Pour les fins gourmets, la microbrasserie trifluvienne Le Temps d’une Pinte vous offre un brunch thématique la fin de semaine de Pâques, servi entre 10 h et 15 h. L’expérience ne serait pas complète sans la tire de bière à l’érable sur glace, servie sur la terrasse dès 13 h. Miam!
 
 
Sans oublier nos cabanes à sucre !
À Trois-Rivières, deux cabanes à sucre rivalisent d’authenticité pour vous offrir une expérience 100 % québécoise en ce temps des sucres.
 
Replongez dans le Québec d’antan et profitez d’un moment de répit à la Cabane à sucre du Bois-É. Prenez quelques instants pour profiter de la tranquillité de l’endroit. Respirez l’odeur du bois qui crépite. Écoutez les gouttes qui coulent une à une dans les chaudières… Et dégustez dans ce cadre enchanteur un menu traditionnel avec animation et jeux. Vous pouvez même rapporter à la maison un peu de ce moment de bonheur avec les produits d’érable et leurs dérivés : sucre, tire, beurre, bonbons, chocolats, suçons, etc.
 
 
À la Cabane à sucre Chez Dany, profitez d’une ambiance chaleureuse et familiale pour une immersion complète. Le « reel » et les rigodons accompagneront votre menu 100 % cabane à sucre québécoise. Une fois le bedon bien rempli, retrouvez votre cœur d’enfant en dégustant quelques bâtons de tire sur la neige, un incontournable! Et pourquoi ne pas en profiter pour faire une visite guidée de l’érablière et découvrir ses secrets ou un petit tour à la boutique souvenir pour rapporter quelques produits de l’érable et poursuivre le plaisir à la maison!
 
Alors, qui a dit qu’on devait aller bien loin pour se sucrer le bec? 

Vous avez aimé cet article?

  • imprimer
  • partager