Blogue

accueil Blogue 5 bonnes raisons d’aller voir le spectacle Joyeux Calvaire

5 bonnes raisons d’aller voir le spectacle Joyeux Calvaire

18 juillet 2019 | par Émilie Sirois

Avec Joyeux Calvaire, le Cirque du Soleil rend un hommage vibrant à l’image des Cowboys Fringants : poétique et revendicateur. Que vous soyez un fan inconditionnel de ce groupe mythique québécois ou non, vous aurez plaisir à (re)découvrir le talent de ces artistes. Vous hésitez encore? Découvrez ici 5 excellentes raisons d’acheter vos billets maintenant!

5 bonnes raisons d’aller voir le spectacle Joyeux Calvaire
Photo: Marie-Andrée Lemire Photographe

L’univers des Cowboys Fringants
L’univers des Cowboys Fringants
Photo: Marie-Andrée Lemire Photographe 

Les Cowboys Fringants, ce sont des petites histoires dans une grande histoire, une histoire de revendication, de prise de conscience et de drôleries. Vous prendrez ainsi plaisir à fredonner ces grands succès comme Joyeux Calvaire et Toune d’automne, mais aussi à (re) découvrir ces chansons moins connues qui méritent bien leur place dans ce vibrant spectacle, dont La dévisse, Pub royal ou même Pizza Galaxie. Un choix audacieux qui a ému l’auteur et guitariste Jean-François Pauzé!

La musique
Joyeux Calvaire
Photo: Marie-Andrée Lemire Photographe 

Pour mettre en valeur les textes des Cowboys, Jean-Phi Goncalves et son équipe se sont une fois de plus surpassés. Ce sont des accords subtils déjà présents sur les trames originales qui se révèlent à nos oreilles. On garde ainsi cette saveur particulière et tant aimée des Cowboys! Certaines chansons retravaillées avec brio viennent appuyer à merveille des numéros plein de surprises. C’est ainsi qu’un silence plein de sens résonne dans Plus rien alors que Le gars d’la compagnie se met au hip-hop. Le mélange des genres s’accorde à la perfection pour un résultat à couper le souffle, garanti!

Les acrobaties
Les acrobaties
Photo: Marie-Andrée Lemire Photographe 

Que serait cet hommage sans ces artistes du Cirque du Soleil? Ils sont 27, des quatre coins de la planète, à dépasser leurs propres limites pour nous tenir en haleine. Hula hoops, barre russe ou corde pendule, un minimum d’équipement pour un maximum d’effet. Coup de cœur pour le duo de Bye Bye Lou, un numéro de cadre russe aussi émouvant que poignant!

Les danseurs
Les danseurs de District V
Photo: Marie-Andrée Lemire Photographe 

Les danseurs trifluviens prennent d’assaut la scène avec leur énergie, leur sourire et leur talent. Leurs mouvements portent bien la musique, et ils en deviennent tout simplement renversants lorsqu’ils plongent dans l’eau (oui, oui! dans l’eau) sur Droit devant. Les premières rangées, préparez-vous à être mouillés! Chapeau à celui qui signe ces brillantes chorégraphies : Vincent Desjardins, propriétaire du studio de danse District V.

Les décors
Les décors
Photo : Marie-Andrée Lemire Photographe  

De bois et de papier mâché, les décors sont plutôt discrets dans ce spectacle. Ils laissent place à l’imaginaire, celui d’une jeune fille de banlieue à l’imagination débordante. À l’occasion, même, ils s’effacent complètement pour revenir tout en douceur. Un choix audacieux, mais ô combien à propos pour un univers de paroles aussi riche!

Alors, avez-vous vos billets pour Joyeux Calvaire? Faites vite, ils s’envolent rapidement!

Partagez cette page